Les débuts du ski

Les début du ski:

 

Le ski a été introduit dans les Alpes et les autres massifs européens à la fin du XIXe siècle (19 ème s.), il peut  s'adapter sur toutes surfaces glissantes : l'eau, on parle alors de ski nautique, les roches comme le sable, les prairies en pente, les sols couverts d'aiguilles de pin, de neige ou de glace artificielles ou de textiles synthétiques des pistes en salle.

La pratique du ski sur la neige naturelle est évidemment dépendante de la présence, de la résistance et de l'épaisseur du manteau neigeux, ce qui limite sa pratique aux régions montagneuses ou nordiques, ainsi qu'à la saison hivernale. Les stations de sports d'hiver ont été aménagées dans des lieux propices à la pratique du ski et équipées de remontées mécaniques, de canons à neige ( neige artificiel fabriquée grace à l' eau des lacs artificiels) etc.

Le ski est resté longtemps  un moyen de déplacement et un mode de transport, communs pendant les longs hivers enneigés dans les pays nordiques, les contrées sibériennes et les montagnes de l'Asie centrale. Le ski dit « nordique » est originaire de Scandinavie. Il existe aussi plusieurs techniques nordiques de ski de randonnée et de descente, qui portent le nom de localités ou de contrées de Norvège : le télémark, le christiania…

Le ski de descente, consiste à descendre des pentes de déclivité variable. Ce loisir a conduit à la construction de sites équipés de remontées mécaniques, générant un vaste secteur touristique, notamment dans les Alpes. Ce sport s'est ainsi appelé en Europe ski alpin.

Bien que le ski de fond et le ski de descente soient regroupés sous la même appellation de « ski », aussi bien les techniques que le matériel sont très différents entre ces deux disciplines.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×